Influence américaine et soumission européenne (1/2), par Pierre Bellanger
Réseaux sociaux

Influence américaine et soumission européenne (1/2), par Pierre Bellanger

Souveraineté numériqueL’Europe et ses intelligentsias ont pris pour habitude d’adopter prestement tout ce qui venait des États-Unis. Tout ce qui finit par ing fait l’objet d’une adulation immédiate. Il semblerait cependant que l’on ait un peu de mal avec le seul ing qui compte : le thinking. Lorsque la manipulation venue d’Amérique – qui frappe aussi leurs propres citoyens – invite à croire que la vie privée n’est plus à la mode et que le top de la hype est le dévoilement de soi dans une publication effrénée et sans pudeur… nous y cédons en masse, chacun de peur de ne plus être en phase avec la modernité ambiante. Sur Facebook, la vie privée est une option, découpée en plus d’une centaine de critères qui varient de mise à jour en mise à jour. Il faut être ingénieur système pour en maîtriser l’arborescence volatile ; c’est pourquoi, comme le souhaitent les initiateurs du service, c’est la configuration par défaut, elle aussi changeante, qui est majoritairement conservée. Au lieu de partir du secret absolu comme réglage de base, que l’utilisateur pourra ouvrir à sa façon, c’est l’inverse, il faut accomplir toutes sortes d’efforts pour se protéger. Et chaque évolution du service conduit à plus de dévoilement forcé. Le petit f, que l’on voit encore partout, signifie-t-il autre chose que flicage ? L’ahurissante naïveté de la fraternelle des pigeons incrits de bon cœur sur ces réseaux sociaux américains est consternante. Elle a pour équivalent la candeur des fumeurs de tabac dans les années 60.

Comme c’était cool, la cigarette au bec avant la première radio des poumons ; comme c’est moderne aujourd’hui d’avoir son profil avant de s’apercevoir que le dévoilement de sa vie privée se retourne contre soi.

Il faut voir comment les marques commerciales, les médias, les pouvoirs publics, y compris les personnalités politiques, les ont adoptés. Il était pathétique, ici, lors de la dernière campagne présidentielle, de voir nos candidats défendre leur belle idée de la France sur Facebook, Twitter et Youtube. Désormais, le site de la Présidence de la République française, www.elysee.fr, invite sur sa page d’accueil à s’inscrire sur Facebook pour l’aimer… Ce que 68 473 personnes ont fait au moment où j’écris ces lignes. Ce qui n’est pas mal pour un pays de 66 millions d’habitants. C’est juste un peu moins que les 1 600 000 fans de la délicieuse Danette sur le même réseau social. En revanche, Danette n’a pas encore de siège au Conseil de Sécurité des Nations unies. Un partout. Le ministère de la Culture célèbre la création numérique nationale en ouvrant un blog sur le service américain Tumblr.com, alors que le premier réseau social de blogs en France est français… Mais peut-être que payer ses impôts et respecter la vie privée n’est pas assez tendance… Si parfois Aurélie sauve l’honneur, la nouvelle donne est la soumission. Les élites politiques en donnent l’exemple. Jusqu’à quand l’acceptera-t-on ?

Mark Zuckerberg, le brillant fondateur de Facebook, a d’ailleurs proclamé la fin de la vie privée et institué la transparence permise par son réseau comme la nouvelle norme sociale. Le même Zuckerberg, surpris par les réalisateurs d’un documentaire sur l’Internet à la sortie de son domicile, a surtout souhaité ne pas être filmé, ni enregistré. Are you guys recording ? Will you please not ? Avec l’argent provenant du dévoilement de la vie privée d’autrui, dont peut-être la vôtre, Mark vient d’acquérir pour 44 millions d’euros les quatre maisons adjacentes à sa propriété. Personne qui ne soit de son choix ne l’entendra éclater de rire en regardant sur son service les profils, bien mis à jour, de plus d’un milliard de candides.

Pierre Bellanger, La souveraineté numérique. Stock janvier 2014.

Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s